La face cachée de nos communications numériques

Avez-vous déjà pensé à l’empreinte carbone de votre activité en ligne ? En effet, il n’y a pas que les pots d’échappement ou le plastique qui polluent, le numérique aussi, et de plus en plus… Voici quelques règles simples d’hygiène numérique à adopter sans tarder.

Par Anne KÉRISEL

Avoir des comportements plus vertueux pour l’environnement, lorsqu’il s’agit de prendre moins souvent l’avion ou de manger moins de viande, c’est concret. En revanche, on est moins souvent conscient de l’impact environnemental de nos pratiques numériques. Pourtant, ce monde a beau être immatériel, ses conséquences sur l’environnement sont bien réelles… Chaque fois que nous envoyons un email, que nous utilisons l’internet ou les réseaux sociaux, une petite quantité de carbone est émise. Un like semble anodin et son impact est insignifiant, mais il faut le rapporter aux milliards de milliards de likes qu’on s’envoie chaque jour dans le monde… et que dire des plus de trois cent milliards d’emails qui sont envoyés ou reçus quotidiennement ? Quant aux vidéos en streaming, elles représentent aujourd’hui près de 1 % des émissions mondiales de CO2.

La densification des usages numériques entraîne donc une empreinte carbone de plus en plus importante. Voici quelques chiffres :

  •  le numérique représente désormais 4% des émissions de gaz à effet de serre.
  •  en France, l’empreinte numérique moyenne d’un salarié équivaudrait à vingt-neuf kilomètres en voiture et six packs d’eau minérale par jour travaillé.
  •  plus de soixante millions de tonnes de déchets électroniques ont été produites en 2020, un chiffre qui devrait augmenter de 8 % chaque année.

Derrière nos e-mails, nos vidéos en ligne et nos visio-conférences se cachent des technologies digitales polluantes. Et il est plus qu’urgent d’opérer un changement, en adoptant une approche numérique responsable tant au niveau individuel qu’au sein des organisations. Avec près de 5 milliards d’internautes actifs dans le monde, le comportement numérique de chacun d’entre nous peut vraiment faire la différence.

Les bons gestes : Rallongez la durée d’usage de vos appareils Si vous achetez moins, vous n’aurez pas le dernier iPhone, mais l’outil vous donnera moins envie de consommer.

  • Privilégiez le wifi. Regarder une vidéo sur la Wi-Fi plutôt qu’en 4G, c’est consommer vingt-trois fois moins d’électricité.
  • Allégez vos mails. Nettoyez régulièrement votre messagerie, compressez les pièces jointes ou envoyez les via des sites de dépôt temporaire.
  • Limitez votre usage du Cloud. Stockez le maximum de données localement sur vos équipements (ordinateur, disque dur externe…)
  • Modérez votre usage du streaming. Limitez votre consommation et désactivez la lecture automatique dans les paramètres.
  • Soyez économe. Sur IOS comme sur Android, pensez à mettre votre smartphone en mode économie d’énergie.
PARTAGEZ L'ARTICLE SUR LES RESEAUX SOCIAUX
Rejoignez la discussion